Colloque Spiritualités et Coexistence

du samedi 19 janvier 2019 - Paris

Contribution de Pierre Portocarrero

Rappel biographique 

Il débute les arts martiaux en 1968, à l’âge de 13 ans, par le judo et le Wado Ryu Karaté Do, avec Henri REMENS. Cette pratique devient très vite une passion pour tout ce qui touche les arts martiaux d’extrême orient, technique, historique, culture, philosophie, etc… Il suit de nombreux stages de différents experts de Karaté en France, dans les années 1970 (Mochizuki, Nambu, Habersetzer, etc…)

 

C’est sa rencontre avec le Sensei Tsuneyoshi Ogura qui sera, pour lui, décisive. Ce dernier venant en France en 1972 sur l’initiative d’Henry PLEE, se révéla une véritable encyclopédie pratique et technique des arts martiaux et un enseignant charismatique. Sous la direction de ce Maître, invité plusieurs fois en France, notamment par Mr Roland Habersetzer, il entreprendra une formation et un compagnonnage qui le mèneront au Japon, à Okinawa, Taiwan et Hong Kong, une dizaine de fois entre 1977 et 1993.

 

Il débutera le Tai Chi Chuan à Tokyo avec Me Yang Ming Shi et le Pakua Chang avec Tadahiko Ohtsuka et Wang Shu Chin , en 1982. Me Ogura lui décerne la licence d’enseignement, l’autorisant à transmettre l’enseignement reçu en 1988. Depuis 20 ans, il dirige de nombreux stages en France ainsi qu’à l’étranger, aussi bien à ses élèves directs qu’à différents groupes dont les enseignants sont des amis ouverts à la recherche et à la diversité des approches martiales (Arts classique du tao, Etki, Untcc, A.m.i.e., Sakura, etc…)

 

- Auteur de "Tode : Les origines du karaté-Do. De la Chine à Okinawa" Editions SEDIREP (1986)

- Auteur de nombreux articles dans les revues spécialisées de langue française.

 

- Participant à de multiples démonstrations dont cinq fois au Festival des Arts Martiaux de Paris-Bercy.

 

Habitué à un enseignement personnalisé et profond, il se méfie des grandes usines à gaz que sont les fédérations, surtout lorsqu’elles se mettent à vouloir tout monopoliser, niveler et formater. Reste convaincu après toutes ses années de pratique, de recherche, d’échange et de galère, que seule la richesse individuelle de chaque pratiquant peut donner une réelle valeur à une discipline, stage, école qu’elle quelle soit et par la même aux titres, diplômes et autres grades les accompagnant.

 

Par là même, « échange et prospérité mutuelle » est une maxime qui peut prendre tout son sens pour Pierre.

 

Avertissement

La retranscription a été faite part traitement informatique. Les corrections sont en cours. Merci de nous signaler les oublis.

Retranscription de l'essentiel de la contribution

Les arts martiaux sont un ensemble très ancien. Quelque part parce qu'en fait ces disciplines art de combat qui sont devenues sports de combat façon de se défendre art de guerre.

 

Existent depuis que l'humanité s'est créée en densité en société par exemple en Chine des chroniques anciennes vous font mention lors d'une bataille qui s'est appelée la Bataille de l'UFC en 2600 avant notre ère d'affrontements entre guerriers formés spécifiquement pour le combat par des méthodes d'entraînement et d'ascèse les rendant propices à cela. Donc si vous voulez je n'ai aucune prétention à parler au nom de l'immensité puisque c'est un monde complet. Il y a des formes d'arts martiaux philippins indonésiens japonais Okinawa chinois indiens sibériens etc. etc. y compris des formes oubliées que certains essayent de revivifier dans nos arts martiaux médiévaux qui ont quasi disparu à la Renaissance et avec l'introduction des armes à feu de certains concepts mais qui étaient qui étaient tout à fait enseignés dans nos sociétés.

 

 Donc si vous voulez ce préalable fait alors savoir aussi que d'un point de vue on va dire courants philosophiques ou religieux.

 

Les arts martiaux sont teintés ou touchent suivant leur obédience aussi bien au chamanisme au shintoïsme au bouddhisme petit véhicule Grand Véhicule. Leur passé est extrêmement variées ou revendiquez bouddhisme Cham chinois zen Ring eye ou Soto au Japon etc.. Bien évidemment un musulman un juif un chrétien un franc maçon un athée peut pratiquer les arts martiaux comme.

 

On va en parler un petit peu voir ce que ça peut nous amener en soi ça peut être une voie dont Tao le terme le caractère qui se lit d'eau ou Tao en chinois c'est la route le chemin. Quand vous voyez comment dire un panneau vous indiquant l'autoroute 48 vous voyez ce caractère mais c'est aussi le cheminement dans le sens du cheminement d'une pensée du cheminement philosophique d'un cheminement intérieur.

 

Voyez qu'il y a un côté à la fois très pragmatique très basique et comme cela a déjà été dit par d'autres intervenants ce que vous disiez sur sur les mots de la langue hébraïque différents aspects du plus premier degré à des choses plus élevées. Cela va se retrouver alors on va essayer en quelques temps si vous voulez. D'aller à l'essentiel. C'est le but de la manœuvre. Limite il y en a beaucoup et je pense que peut être certains d'entre vous n'y ont pas échappé ou n'y échappe pas. Moi dans mon enfance n'y échappe pas.

 

 Très souvent. Il y a un 8 d'invincibilité on va y revenir vous voyez il y a beaucoup de choses véhiculées par le cinéma par les séries par. Voilà le pratiquant d'arts martiaux. Mais qu'est ce qu'on veut à travers ça. Se rassurer ça serait intéressant se rassurer de quoi de nos peurs peur de prendre des coups. Peur de l'autre peur de l'agression. C'est là dessus qu'il va falloir travailler et nous allons y revenir. Au delà de cette apparence je vais faire des jeux mais pratiquer telle ou telle art martial voir sports de combat je ne me sentirai pas là dessus parce que les arts martiaux sont des choses.

 

 Si vous voulez sérieuses sur lesquelles il ne faut pas trop se prendre au sérieux sinon. ça dégénère. Je vous rappelle que le terme anglo saxon sport s'adressait à des activités de loisirs pour la société oisive élevée notamment britannique au 19ème siècle. C'est un amusement. Les arts martiaux ne sont pas un amusement puisqu'en fait il s'agit de techniques à l'origine de combats de survie. Après bon on est très loin de la spiritualité mais nous y reviendrons. Alors il y a un autre mythe aussi que l'on a nous dans nous dans nos sociétés et à peu près partout sur la planète.

 

La chevalerie d'ailleurs on vous parle d'art chevaleresque. Pourquoi ceux qui allaient à cheval étaient quand même un signe d'élévation sociale. Donc vous trouvez ça sous toutes les latitudes. C'est un peu aussi ce mythe du héros. Alors nous on a ça. La légende des chevaliers de la table ronde. Avant ça il y a les chevaliers aux 108 étoiles en Chine. Un très grand classique voyez de ce côté héroïque. Commande de la chevalerie on va trouver ça aussi chez les chevaliers teutoniques les croisés. Cela dit on ne fait pas mal de dégâts aussi.

 

 Non mais non mais voyez Pascal on a tendance à magnifier les choses. Et c'est pareil le fait le fait de pratiquer des arts martiaux ne vous permet pas forcément un accès à la spiritualité. Le fait de faire des choses qui potentiellement sont liées au combat ne fait pas de vous un individu forcément assoiffé de sang et de massacrer son prochain. J'en parlais tout à l'heure avec en aparté avec frère Pascal appelons le comme ça puisqu'il le souhaite. Ce sont également des outils. L'appel est un outil c'est fait pour creuser un trou si vous le prenez pour fracasser le crâne du voisin qui est coupable celui qui manipule la pelle ou la pelle.

 

 Vous avez la réponse. Alors si vous voulez. En fait cette espèce d'apparence d'invincibilité de se rassurer qu'est ce qui se passe.

 

Y a disons très schématiquement plusieurs points quand vous pratiquez les différents systèmes d'arts martiaux ça va passer vraiment à travers le corps il va y avoir construction d'une condition physique d'un travail de coordination de quelque part de développer une mémoire du corps dans certains automatismes dans certaines choses mais une mémoire consciente c'est là la différence entre ce qui dans certains cas peut aller sur une voie initiatique vous avez toujours le votre libre choix ou ce qui est sûr du conditionnement c'est à dire que quelque part pratiquez une une voie un chemin pendant toute sa vie.

 

 C'est une chose former un combattant pour faire chair à canon ça se fait en six mois. Toutes les guerres ont Visa pour obtenir des réflexes basiques de self-défense dites pratique il faut quelques mois de pratique ciblée. Faut pas 50 ans sinon ça se saurait. Alors vous avez cet aspect conditionnement si vous voulez un petit peu de retrouver vôtre ou de développer votre condition physique et ce qui est intéressant c'est qu'en fait il y a un point aussi il faut que nous prenons conscience que nous sommes des êtres émotionnels. Et quelque part pratiqué avec le fait de dire.

 

Je fais du karaté do je fais du comme vous je fais chaque syllabe je fais tout fait du judo il faut que vous preniez conscience que vous fait toute personne qui va pratiquer va être confronté.

 

Alors ça peut être de façon plus ou moins intelligente plus ou moins pertinente.

 

Là est important le rôle de l'enseignant voire du maître des peurs peur de l'autre peur d'être agressé.

 

Peur de ne pas être à la hauteur peur de prendre un coup peur de mourir quand on fait un exercice ou vous allez même si c'est conventionnel. Confronté à une arme constante ça fait peur. ça ne se fait pas n'importe comment mais vous allez être confronté à vos peurs et c'est peut être là qu'est un grand intérêt par rapport à notre échange d'aujourd'hui c'est qu'il y a là dedans des outils pertinents pour quelque part non pas être plus fort invincible mais être moins faible et être moins faible c'est d'abord reconnaître la faiblesse de notre être notre manque d'alignement notre manque de comment dire de conscience de nos actes notre côté pilotage automatique dans lequel nous sommes quasi constamment.

 

 Donc là dessus comme beaucoup d'interventions ont eu lieu une pratique d'arts martiaux ne vous donnera jamais de certitude au contraire. Plus vous avancez plus vous avez conscience de vos limites de l'espace infini qui s'ouvre à vous mais quelque part j'insiste là dessus. C'est peut être. C'est peut être un peu sommaire mais c'est vraiment ça. Au départ vous croyez être plus fort. En fait vous apprenez moins faible et c'est probablement un apport important. Bien sûr d'autres voies mènent ça par la méditation. Cela dit connexe aussi un certain nombre de pratiques d'arts martiaux.

 

 Alors en même temps il faut savoir qu'un rapport ou par rapport à certains certaines limites. Bon vous avez un mythe actuel qui est qui est moins ni de Caroline. Tout le monde connaît Smith. Actuellement ce que l'on vous vend parce qu'on vous le vend c'est du Puy du Fou. C'est une reconstitution historique le temple de Shaolin n'a été incendié en 1723 par les armées mandchoue et à l'époque des gardes rouges il uriner sur les fresques et jetaient des bouteilles de Coca-Cola. ça a été remis mastérisation. Si l'on peut dire pour faire venir des étrangers etc. peu importe sa lenteur rien aux qualités acrobatiques athlétiques je dirais c'est la comparaison un petit peu comme professeur l'égyptologie nous a parlé hier de certaines interprétations sur l'Egypte actuellement.

 

 Bon ça peut être un peu limite ou en tout cas qui ne sont pas pertinentes. Il y a la même chose mais j'avais rencontré un j'avais rencontré un monsieur qui s'appelait Chang Yao qui est décédé qui connaissait très bien l'histoire. C'était un chinois exilé interviennent après l'arrivée de Mao au pouvoir en 49 et par rapport à cette mythologie qui a été véhiculée par le fameux Schengen David Carabin dans le feuilleton comme fou sur lequel il y a un fond de vérité. Comme dans toute mythologie en fait quand un apprenti un futur apprenti venait autant on lui faisait passer un certain nombre de tests physiques mentaux durs difficiles.

 

 Si quelque part il n'est pas le coup. Allez hop corvée de patates ou vous allez suivre une formation de menuisier mais il devenait moine de Chambly mais jardinier menuisier cuistot ceux qui tenaient leur condition physique on leur apprenait le côté plus guerrier du maniement et en avant et en fait. Certains se posaient des questions sur la finalité de leur pratique sur certaines finesses. à cela les maîtres instructeurs commençaient à dire ah oui voyez là il faudrait calmer le souffle de telle façon il faudrait relâcher les épaules il faudrait etc. Donc qu'en fait ce sont ceux là.

 

 Qui faisait le cursus si vous voulez d'initiation au simple à des méditations plus poussées à des formes d'ailleurs de travail quasi para psychique. Enfin des choses comme ça mais ça représentait peut être 30 moins sur deux mais ils étaient tous moins bons. Alors un élément si vous voulez dans les buts parce qu'il faut quand même cibler les choses qui me paraît très intéressant c'est que tout le fond de l'enseignement profond ce qu'on appelle au coup beaucoup c'est un caractère japonais. Si vous voulez c'est profond dans le sens de quelque chose qui n'est pas visible ou il faut que vous en prenez par exemple le fond d'un vase et beaucoup si vous voulez sentir ce qui est au fond du vase.

 

Il faut prendre le risque de glisser la main. Il y a peut être une araignée il y a peut être une perle.

 

Vous allez dans la grotte au cou il faut descendre. La connaissance ne va pas monter si vous voulez c'est à vous d'aller chercher. Donc si vous voulez il y a une chose qui est très très intéressante. Enfin de mon point de vue bien sûr c'est que en fait nous sommes souvent nous êtres humains dans le déni de réalité. Soit on a un côté je vais être costaud je vais en imposer ou de l'autre côté en a vraiment mais c'est de la violence surtout pas moi je ne suis pas violent oui c'est du nous avons au fin fond de nous mêmes un instinct d'agressivité constitutive de l'espèce que nous sommes en tant que mammifère qu'on le veuille ou non il est temps nous cet instinct d'agressivité a grosso modo deux voies d'expression rituelle survie.

 

 Nous sommes quand même il y a eu des cas on dit Tiens il y a certains aspects un peu. égyptologue sur le côté névrotique de certaines représentations dans l'égypte ancienne. Nous sommes une espèce très névrotique nous sommes quand même la seule qui est capable de flinguer son semblable pour un but accordé ou non au football pour une place de parking. Ce n'est pas un grand signe d'équilibre donc ça. Cet aspect là ce sont souvent des formes dévoyées du rituel d'agressivité qui est lié à la séduction mais dans l'espace. Qu'on le veuille ou non le côté survie.

 

 Bon c'est ce qui nous permet actuellement d'être là depuis la nuit des temps. C'est ce qui a permis à la vie d'évoluer d'avancer les comment dire ça regarde physiologiste émérite la façon dont ça a réagi dans ce manifeste métabolique comment nous sont différentes mais c'est pour vous dire qu'un travail approfondi d'arts martiaux va vous faire vous confronter dans un cadre conventionnel encadré progressif à cette réalité. Et en général nous tels que nous sommes et là je parle pour moi quand j'ai découvert ça je n'étais pas un foudre de guerre. J'étais même un enfant extrêmement timoré timoré peureux.

 

 Et vous êtes confronté à la réalité de ce que vous êtes fort possible pour aller plus loin. Vous perdez l'illusion j'aime j'aime beaucoup ça.

 

Dans cette homme bien sûr un jour souligne toujours d'autres ce n'est pas spécifique à cette démarche mais disons elle accentue beaucoup ce travail donc quelque part vous avez le caractère. Tout le monde connaît ce terme.

 

Utilisé en japonais qui peut se lire ou tao chinois Tao le chemin le cheminement l'ancien terme était toujours valable.

 

Tu veux tu sais le savoir faire. Ne négligeons pas le savoir faire tout cela ne s'oppose pas puisqu'il faut quand même un savoir faire pratique technique. Mais le caractère bon ou mou en fait est composé de celui du verbe arrêter stopper d'un autre caractère qui correspond à une barbe stylisée qui signifie larme par extension.

 

L'action des donc ça peut être la voie qui permet de stopper les hommes de stopper l'action des hommes.

 

C'est là où c'est intéressant parce que on fait il y a un aspect qui est lié à l'aspect pragmatique self-défense protection de soi même survie qu'il ne faut pas négliger mais qui n'est qu'une étape secondairement peut être que l'attitude la conscience que vous développez va vous permettre d'être trompée et peut être d'être plus posée plus économes.

 

Et de devenir modestement un réel pacifiste et pas un pseudo pacifiste qui va déambuler dans une manifestation quelconque et dès que ça dégénère. Mort aux flics morts ou ça va. ça colle pas.

 

C'est pas logique il n'y a pas de travail sur soi même. Et c'est pour ça voyez j'en reviens à cette histoire d'instinct d'agressivité j'insiste lourdement. C'est un peu une spécificité de vous. Regarder dans l'actualité courante. Nous ne sommes pas là pour en juger ou pour apprécier ce n'est pas le fils les gilets jaunes. Beaucoup d'interpeller l'ont dit eux mêmes et de toute bonne foi n'étaient pas fichés casseurs auprès de la police. Ah ben oui il y a eu l'effet d'entraînement de foule. A un moment on était dans l'adrénaline on est parti et j'ai pris un PV je me suis énervé pour dire que nous sommes tous vulnérables à ça.

 

 Et ce que propose modestement ce que l'on peut appeler une loi martiale c'est de prendre conscience de ça et peut être à terme d'en être moins victime.

 

En fait d'être moins victime de soi même.

 

C'est un peu ça rejoins le. Si oui ce paquet de para bellum si tu veux la paix prépare la guerre ce qui paraît paradoxal c'est à dire celui qui a conscience de certains potentiels et d'une certaine dangerosité aura moins tendance à l'exprimer. Vous trouvez ça dans le port d'armes à feu y compris dans nos forces qui ont l'usage légitime de la force. J'en parle à des pratiquants qui sont par ailleurs policiers ou gendarmes de profession. Ils ont le droit de détenir une arme létale une formation correcte ce qui malheureusement à la base n'est pas toujours le cas.

 

 Le temps vous permet d'avoir conscience de la dangerosité et de poser les choses si vous n'en avez pas conscience que vous n'êtes pas maître d'un certain au moins et que vous ne n'avez pas conscience d'un certain nombre de paramètres sur vous même ça peut dégénérer et ça va se trouver à tous les niveaux. Donc si vous voulez pour reprendre ce qu'a transmis scène c'est un guide un professeur disparu qui s'appelait Ching ma taï chi maître d'armes de l'île d'Okinawa. C'est quelque chose qui se transmet depuis la nuit des temps mais remis au goût du jour dans les arts martiaux doit vous aider à survivre en temps de guerre et à vivre correctement en temps de paix.

 

Et bien pire pour quatre héros.

 

Ma première question Pierre c'est une déclaration que vous avez faite sur une de vos conférences vous dites que aujourd'hui dans notre civilisation je cite notre problème c'est que nous cherchons toujours des absolus une situation alors que ça n'existe pas. Est ce que vous pouvez détailler un petit peu cette information.

 

C'est très bien c'est le fameux Je vous parlais des policiers tout ce que vous dites pour être retenu contre vous. Oui en fait dans ce cette déclaration est effectivement dans le contexte d'une interview je parlais de cette recherche d'absolu dont j'ai parlé au début sur le fait que l'on veut se rassurer les gens veulent. Oui mais si je pratique telle chose ça va être mieux. Ce qui est bien pour moi et des choses comme ça. Ce même type de propos a été tenu par d'autres conférenciers dans leur domaine ce que je vais dire là dedans c'est que comme cela a été dit par le frère Pascal nous sommes des chercheurs de vérité et a priori tous les gens ici à leur conscience à leur niveau et à leur sensibilité sont chercheurs de mais quelque part nos sens fort limités nous permettent de toucher à certaines choses ne peut être pas sauf peut être par certaines expériences mystiques.

 

 Pour en revenir à cette possible d'appréhender cette vérité nous touchons des parts de vérité. C'est pour cela c'est la vérité en deçà des Pyrénées erreur au delà. Ce qui est valable dans une situation si les documents utilisés devient erreur dans dans une autre. Il y a une vieille parabole une parabole qui fait ça c'est plus une histoire de sagesse indienne que certains doivent connaître qui vous parlent de les aveugles et l'éléphant. En fait ce sont des aveugles qui doivent définir un éléphant et alors il y en a qui tapent la défense il y en a un qui part d'une patte il y en a un qui pas plus que la trompe et alors tous ont un aspect de l'éléphant et de l'éléphant il est gros.

 

 Ah non au contraire Moi j'ai quelque chose de flexible. Il est sur la queue non c'est froid et lisse il est sur la défense. En fait il s'engueule tous mais leur sens limité du fait de leur problème de cécité fait que il touche une partie de l'éléphant. Donc ils ont une partie de la vérité l'éléphant et à partir du moment où ils essayent de l'imposer aux autres ça dégénère. ça me paraît une belle histoire pour tout ce qu'on essaye de faire aujourd'hui. Voilà c'est ça que c'est ça que je voulais dire.

 

Une question M.

 

Porto qu'avez vous juste une histoire. Juste ma modeste contribution puisque j'ai été quelques petites années un pratiquant du donc je n'ai pas prêché pour le coucou mais vous dire ce que j'ai pu apprendre à vous de corriger. Je crois qu'il faut faire une distinction et vous l'avez dit entre art martial et sport de combat. Il me semble que historiquement il n'y a eu qu'un seul art martial car la racine de Martial vient de militaires. Or il n'y a que il n'y a que le kung fu qui a été pratiqué par des armées.

 

Je vais passer sur toute l'histoire de Shaolin que j'ai visité il y a quelques années et vous allez comprendre pourquoi puisque notre professeur s'était battu voir que je connais bien que je connais très bien et depuis une trentaine d'années également donc l'art martial ne peut être historiquement que le kung fu et l'ancêtre du kung fu cela a été le casque à pointe qui permettait à des armées d'embaucher l'adversaire. Voilà je passe et vous avez cité avec une pointe de péjoratif concernant Shaolin.

 

Je parle de certaines dérives modernes je ne parle pas du fond de ce qu'était Shaolin.

 

D'accord Bon là on peut être d'accord pour que je l'ai visité dernièrement il y a quelques années. Pas tant que ça et vraiment ça a été des prouesses physiques mais pour revenir à l'origine de ce colloque en spiritualité ce que j'ai pu voir il y a quand même une part de spiritualité qui consiste à se connaître soi même se connaître et se maîtriser en ce qui concerne la coexistence cette force ou cette peur qu'on va acquérir et je suis d'accord avec vous c'est de défendre la veuve et l'orphelin c'est à dire le plus faible.

 

Qu'en pensez vous.

 

Par rapport à ce que vous dites sur le fond.

 

Alors si vous me permettrez je vais un peu développés c'est à dire que le terme kung fu en fait est inapproprié. Je m'explique. On dit souvent kung fu pour désigner l'art martial chinois notamment externe au sens le plus large. En fait comme fou sont les caractères qui signifient. La réalisation humaine à travers un travail le kung fu peut s'obtenir en cuisine en ébénisterie en arts martiaux en maçonnerie extrapole. Si vous voulez. Dire bon après après je ne sais pas si si l'Assemblée souhaite voir certains développements alors c'est vrai que l'avait rappelé le côté art militaire dont j'avais parlé d'art chevaleresque des débuts tout à fait juste après nous avions nous avions des développements militaires les manoeuvres des Spartiates toute la phalange macédonienne avait aussi chez nous leurs valeurs par rapport aux pratiques que faisaient les Chinois.

 

 Il est tout à fait juste que dans le domaine culturel linguistique Martial stratégique etc. La Chine a tenu en Asie un rôle relativement comparable au monde gréco latin dans le bassin méditerranéen. Toutes proportions gardées. Mais néanmoins vous aviez des spécificités locales qui se sont souvent développées. Voyez par exemple prendre au Japon beaucoup contrairement à ce que refuse par nationalisme mais les Chinois aussi ont leur aspect nationaliste comme les Coréens comme nous même etc.. Développe le fait de dire ça c'est spécifiquement japonais. Le seul truc dans la culture martienne japonaise qui soit spécifiquement japonais c'est le katana le sabre avec lame légèrement courbée qui est dans le.

 

 Dans la tradition le must de l'art martial par excellence. Mais par exemple l'épée droite utilisée dans ce qu'on appelle le lard un peu de certaines. Sectes espions hommes de l'ombre et de l'épée. Le commando chinois beaucoup de formes de l'ancien juge ci dessus souples etc. ont été influencés ou introduits par des Chinois ou des Japonais ayant appris sur le continent. Cela dit à l'époque à peu près de la dynastie Tang donc nous ça nous mène vers nous mérovingiens. Voyez l'à peu près. Pour avoir un rapport. Les en Corée.

 

 Il y avait trois royaumes en Corée avant l'unification de la péninsule la péninsule coréenne a été unifiée notamment par un ordre chevaleresque guerrier qui s'appelait Les Rong sur le modèle de ces ordres de chevalerie et donc j'ai juste cité etc. qui étaient spécifiquement coréens. Même pour aller dans votre sens si par exemple le côté technique notamment sauté bondissant que l'on a retrouvé dans le taekwondo entre autres vient de ce qu'on appelle un style dit du Nord dans Deuil littéralement les jambes ressort. Mais pour dire aussi vous voyez que c'est quelque chose de très très très très vaste parce qu'il y a y a des centaines de styles ou d'interprétations de styles qui ont leur leurs spécificités qui ont leur chance dont certains étaient à développement familial d'autres à finalité militaire donc pratiqué par des par des moines des méditant pour leur propre protection.

 

Ok merci pour ces développements. Une dernière question très brève et je vous donnerai une réponse de 30 secondes.

 

Parfait avec plaisir.

 

Bonjour je voulais vous dire que j'ai beaucoup apprécié votre présentation vous avez commencé par me dire j'espère que je ne suis pas une erreur de casting et en fait il y a quelque chose qui vous distingue à vous des autres conférenciers c'est que vous n'êtes pas par votre pratique dans une démarche spéculative mentale réflexive ouverte dans une pratique corporelle. Moi j'ai pratiqué aussi les arts martiaux taekwondo comme vous dites Kondo aïkido. Et je sais je sais exactement de quoi vous parlez de quoi il en vient et en fait cette pratique corporelle amène à une sorte de forme de spiritualité une forme de morale une forme de regard sur soi le travail sur soi etc. On l'a bien compris dans votre exposé.

 

 Alors la question va être très courte. Rien à voir avec ce que je viens d'annoncer à l'instant simplement dans arts martiaux il y a art. Et l'art est une activité créative voyez vous d'entente sur cet aspect là des arts martiaux.

 

Très bien. Juste en 5 secondes vous l'êtes vous avez souligné l'importance entre spéculatif et coopératif mais à titre personnel et pas du tout par flatterie j'ai entendu les conférenciers précédents. Ils travaillent l'opérateur invité avec leurs outils. Bon nous on passe par le corps et quelque part. L'opérateur vitesse n'est pas garanti quelle que soit la voix. ça dépend du maçon. Sans mauvais jeu de mots. Voilà. Que vous disiez sur sur l'art en fait. Nous quand on dit Martial en langue française c'est du dieu Mars dieu de la guerre chez les chez les Romains mais c'était aussi le dieu de la guerre mais le dieu protecteur des arts appliqués voyez c'est intéressant.

 

 Et effectivement dans la notion d'arts martiaux il y a des conditionnements il y a des pratiques où il faut assimiler les recherches les trouvailles du passé et pas prétendre. Tiens j'ai fait trois stages de ceux ci je vais créer mon propre style non. Par contre à un certain stade il y a trois étapes. Chou rave en japonais se conformer au modèle. S'approprier le modèle dépassé du modèle. Est ce que la réponse vous convient.

 

 L'Idéal Maçonnique,

Objectif Sagesse !