La Françafrique,

un cancer !

Ce numéro de Franc-Maçonnerie Magazine est téléchargeable gratuitement en cliquant sur l'image ci-dessus.

A propos de

la vraie-fausse annonce de la participation d'Yvette Ramon,

Grand Maître du DH-International à une rencontre avec des acteurs de la FrancAfrique

Lire la suite

La Fançafrique : une nébulleuse, associant des affairistes, des politiciens, des fonctionnaires et des mafiosis, qui bénéficie de la participation (et d'un "silence complice")  de personnalités et d'organisations  maçonniques 

 

Tout a commencé lorsque l'indépendance des colonies africaines des pays européens est devenue inéluctable.

La tentation pour les pays européens de "contrôler" le personnel politique africain  et le besoin pour les nouveaux dirigeants africains de bénéficier de relations "privilégiées" a suscité la création de structures informelles permettant des contacts faciles. C'est ainsi que les loges maçonniques sont apparues comme particulièrement intéressantes ; et puis il y a eu les fraternelles et aussi les obédiences !

Le N°14 de Franc-Maçonnerie Magazine (téléchargeable en cliquant sur l'image ci-contre) reprend un certain nombre d'informations.

Il est du devoir de tout franc-maçon de faire en sorte que :

  • la participation directe ou indirecte à la FrançAfrique soit condamnée !

  • le devoir d'inventaire s'exerce afin qu'un travail historique puisse mettre à jour les faits concernant l'implication des obédiences dans le fonctionnement de la FrançAfrique !

  • les relations inter-obédientielles ne soient possibles que si le respect de l'éthique par les obédiences est une réalité !

Les REHFRAM à Dakar fin janvier 2018 : le bal des imposteurs !

La franc-maçonnerie se veut éthique mais cela n’a jamais empêché les pouvoirs politiques de vouloir s’accaparer les obédiences pour en faire des instruments de leurs jeux d’influence !

La grande loge unie d’Angleterre a ainsi pactisé avec l’aristocratie anglaise et les obédiences dites « libérales » , le GODF en tête,  se sont fait régulièrement phagocytées par des courtisans des pouvoirs en place !

Aujourd’hui en Afrique, être franc-maçon-ne, pour le peuple, c’est être proche du pouvoir et des familles dirigeantes ; quand les dirigeants se déchirent certains courtisans se trouvent dans l’opposition en sachant qu’un jour ils seront eux aussi au pouvoir ! Et pourtant, il existe en Afrique des francs-maçon-ne-s authentiques qui souffrent de subir cet amalgame.

Les REHFRAM depuis leurs créations d’abord en 1979 puis en 1992 ont toujours constituées l’antichambre de la francafrique et de ses combinaisons politico-industrielles  parfois mafieuses !

Si à ses débuts, les courtisans africains recherchaient à consolider leurs relationnels dans les grandes entreprises et les ministères occidentaux et en particulier français , ce qui a fait le « succès » de la francafrique, aujourd’hui ce sont les courtisans occidentaux habitués des conseils des ordres qui viennent cultiver leurs relationnels avec les représentants des gouvernements fantoches de l’Afrique francophone spécialistes de la corruption et du détournement des aides !

Cette faillite morale touche à peu près toutes les obédiences jusqu’au CLIPSAS qui fait la preuve avec ses représentants à la CPMAM de sa participation à cette imposture !

Au convent 2017 du GODF, le conseil de l’ordre a reçu un zéro pointé pour sa politique internationale mais cela ne l’empêche pas aujourd’hui de continuer ses fréquentations perverses et de participer à des accords d’appareils qui n’ont de maçonniques que le nom ! En façade on se veut donneur de leçons sur l’engagement en faveur des populations martyrisées ou surexploitées mais en coulisses c’est « la raison d’état » qui prévaut et les petits intérêts de chacun !

Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour voir les obédiences maçonniques refuser de participer à cette imposture ?

Signalons une exception notable parmi les obédiences importantes : l’attitude responsable d’Yvette Ramon , GM du DH International qui a montré qu’elle était capable de refuser de cautionner ce genre de mascarade !

PS : il faut lire le programme prévisionnel des REHFRAM de Dakar 2018 qui seront présidées par le sieur Alphonse OBAMBI-ITOUA, (grand manitou des transports panafricains florissants  du groupe Bolloré dans un Congo Brazza déchiré par une guerre civile et un pouvoir corrompu) pour se rendre compte combien on est dans l’apparence, le clinquant et le théâtre des idoles ! Le seul intérêt de ces rencontres sera peut-être de voir que L’argent des loges permettra peut-être à celles et ceux qui se détournent de leurs fonctions (à condition qu’ils-elles sortent de leur palace) de découvrir que la jeunesse africaine pourra un jour leur demander des comptes !

PS 2 : Suite à des menaces de manifestations anti-maçonniques à Dakar, les REHFRAM 2018 ont été annulées.

 

Suivez l'actualité avec le fil tweet de Survie  (ci-contre)

Survie est une association loi 1901 créée en 1984 qui dénonce toutes les formes d’intervention néocoloniale française en Afrique et milite pour une refonte réelle de la politique étrangère de la France en Afrique.

 

Survie propose une analyse critique et des modalités d’actions encourageant chacun à exiger un contrôle réel sur les choix politiques faits en son nom. Elle rassemble les citoyens et citoyennes qui désirent s’informer, se mobiliser et agir.

Survie, via ses groupes de recherche, produit une analyse régulière de la politique française en Afrique et publie des brochures et des livres. Elle compte plus de 1300 adhérent-e-s et 25 groupes et relais locaux dans toute la France.

 L'Idéal Maçonnique,

Objectif Sagesse !