Rechercher

L'initiation : qu'en attendre ?


Lorsqu'on fréquente les loges, il est fréquent de rencontrer de vieilles sœurs ou de vieux frères de plus de 80 ans ayant plus de trente années d'ancienneté maçonnique.

Et de se poser la question : mais qu'est-ce que l'initiation a bien pu leur apporter ? en quoi sont-ils différents des profanes avec leurs problèmes de santé, la vieillesse et souvent la solitude d'une fin de vie qui s'annonce douloureuse ?

Si la cérémonie d'initiation est un vécu qui marque toute franc-maçonne ou franc-maçon, peut-être n'est-il pas anodin de rappeler que l'initiation ne constitue qu'un commencement potentiel.

Un commencement pour quels objectifs ?

Des objectifs affichés :

La plupart des obédiences propose généralement trois objectifs à l'initiation maçonnique :

- une rupture : il s'agit de proposer de rompre avec de "mauvaises" habitudes, comme par exemple le dogmatisme de la pensée, l'égoïsme ou l'immoralité ;

- une espérance : c'est un mot "passe-partout" qui a pour certaines obédiences une connotation mystique mais qui peut recouvrir d'autres acceptions ;

- et une fraternité ! Ce mot peut avoir plusieurs sens ; généralement, il sous-entend une relation sociale dans la paix et la solidarité !

Des objectifs personnels

Au-delà de ces objectifs affichés il y a les objectifs personnels que chacun-e peut se donner. Malheureusement on n'enseigne pas aux apprenti-e-s à se donner des objectifs personnels.

On entend souvent dire "Cherche et tu trouveras !" mais n'est-ce pas une pirouette ?

Lorsque des objectifs personnels sont formulés, ils restent le plus souvent non-dits soit par pudeur soit par peur de choquer.

On pourrait classer ces objectifs personnels en trois catégories :

- en rapport avec une problématique personnelle : un vécu familial, une rencontre, un choc affectif, etc.

- pour satisfaire une ambition : il y a des ambitions "nobles" et d'autres plus prosaïques ;

- pour s'inscrire dans une démarche de recherche.

Au final, que peut-on raisonnablement attendre de l'initiation maçonnique aujourd'hui ?

Solliciter son initiation dans une loge maçonnique est toujours une démarche importante d'un point de vue affectif et lorsque cette démarche aboutit, l'initiation est d'abord un moment de bonheur partagé même si l'inquiétude est toujours présente devant l'inconnue !​

Spontanément, on en attend toujours beaucoup :

- une transformation

- une élévation spirituelle

- une fraternité nouvelle avec les autres maçons de la loge

- etc.

La sagesse et l'expérience incitent à plus de prudence et à réaffirmer que les bienfaits de l'initiation sont d'abord liés au travail que le ou la nouvel-le initié-e fera :

- travail de compréhension du vécu de l'initiation et ensuite du vécu des tenues,

- travail sur soi pour accepter de se remettre en cause,

- travail de recherche en lisant et en observant !

L'initiation maçonnique pourrait être assimilée à une fenêtre qui s'ouvre sur un autre monde que l'on peut dès lors observer et respirer ; cette fenêtre peut aussi devenir une porte-fenêtre qui permet au-delà de l'observation, de pénétrer et de s'aventurer dans cet autre monde !

Mais cette fenêtre peut aussi rester fermer et on entrapercevra peut-être de belles images mais sans le son et les odeurs !

Car le grand danger de l'intégration dans une loge c'est de se contenter du cocooning qu'on peut y vivre le temps des tenues ; ce cocooning donne du plaisir d'avoir passé un bon moment entre frangins mais ne constitue pas vraiment une démarche de changement.

C'est ce qui explique que de vieilles ou de vieux maçons puissent n'apparaître que comme des pauvres humains vivant une fin de vie comme les autres sans donner l'impression qu'ils sont différents du commun des mortels !

L'initiation peut réellement être une transformation mais encore faut-il le vouloir et se donner la motivation d'y travailler sans relâche sept jours sur sept et vingt quatre heures sur vingt quatre avec humilité, bienveillance et persévérance.

#initiation #bienveillance #humilité

0 vue

 L'Idéal Maçonnique, Objectif Réflexion !

Il faut sauver la franc-maçonnerie !