Rechercher

"Hiram, où es tu donc ?", poème

Mis à jour : févr. 3



Architecte renommé,

Tu vécus dans des lieux

Imprégnés par les cieux.

Tu fus un initié.

Oublié par l’Histoire,

Tu fus ressuscité

Par un genre de grimoire,

Et devint vénéré !

On te présente comme Sage,

Porteur d’un tel secret,

Qui, sans l’ombre d’un présage,

De la vie t’a enlevé.

Nous voilà aujourd’hui,

Dans ce temple réunis,

Dans le drame de ta vie,

Et tout ce qu’il induit.

Ta parole fut perdue,

A jamais effacée.

Notre recherche éperdue,

N’a jamais rien donné.

Nous vivons dans ton deuil,

Depuis bien si longtemps,

Nombreux furent les écueils

Qu’on disait exaltant !

Ils voudraient t’oublier,

Ceux qui se croient si fort

A jouer les matadors

Dans l’arène dévoyée.

Mais nous gardons l’espoir,

De voir un jour renaître,

Le destin de ton être

Faire revivre ta mémoire.

C’est peut-être parmi eux,

Viviane, Ahmed, Sarah,

Que ton génie vivra,

Pour un futur radieux !

Nous saurons le fêter,

Et attendre la parole

Qui verra le chantier

Faire vivre la parabole !


Extrait du recueil de poèmes "Emotions maçonniques" - Edition Edilivre 2021

Plus d'infos



35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout