top of page

Impressions de lecture : «LES FRANCS-MAÇONS ARRÊTÉS AU MILIEU DU GUÉ» de Peter Bu

Dernière mise à jour : 2 avr. 2021

Une ode à l’unification de la franc-maçonnerie mondiale !



Homme de culture, franco-slovaque, Peter Bu produit à 80 ans, avec près de 30 ans d’ancienneté maçonnique, une réflexion personnelle sur sa démarche maçonnique pleine d’humanisme bienveillant.


Les francs-maçons y retrouveront tout le charme d’un riche vécu maçonnique ; les non-maçons y trouveront tout ce qui constitue le travail maçonnique.


Une part importante de l’ouvrage est consacrée à une initiative qu’a prise l’auteur en 2017 et qui est un appel adressé aux grandes obédiences mondiales pour qu’elles s’unissent dans une confédération. (Accéder à la page consacrée à l'appel de Bratislava)



La préface d’Alain de Khegel, auteur de nombreux ouvrages maçonniques et personnalité reconnue du Suprême Conseil du Grand Orient de France (Rite Ecossais Ancien Accepté), et la post-face d’Hervé Marc, personnalité maçonnique de la Grande Loge Nationale Française, sont particulièrement élogieuses à l’adresse de l’auteur.


L’éditeur met en avant dans sa présentation de l’ouvrage « une approche iconoclaste » (voir ci-dessous) qui n’apparaît pas vraiment à la lecture tant ce désir de refondation de la famille maçonnique est partagé. Il est vrai que le titre interroge ; cet «arrêtés au milieu du gué» laisse à penser que la franc-maçonnerie se trouve en situation stationnaire au milieu d’un gué imaginaire.


Pour l’auteur, on comprend que le "gué" dont il parle, correspond en fait à un profond fossé existant entre la franc-maçonnerie dite « régulière » (sous l’autorité de la Grande Loge Unie d’Angleterre, héritière de la Grande Loge d’Angleterre, grande loge « mère » de la franc-maçonnerie mondiale, et la franc-maçonnerie dite « libérale » , qui en France est représentée en particulier par le Grand Orient de France.


Peter Bu rêve d’une « normalisation » des relations entre ces deux ensembles, à vrai dire d’importance inégale tant la franc-maçonnerie « régulière » domine le paysage maçonnique au niveau mondial.


La question que l’on pourrait se poser pourrait être de savoir si la problématique de la vitalité maçonnique est uniquement due à cette opposition-non reconnaissance entre deux institutions ?


N’y aurait-il pas d’autres causes qui expliquent la désaffection des loges et la perte de crédit de la « parole » maçonnique ?


Titre de l’œuvre : « LES FRANCS-MAÇONS ARRÊTÉS AU MILIEU DU GUÉ »

Auteur : Peter Bu

Préface Alain de Keghel

Post-face : Hervé Marc

301 pages - Prix TTC: 23,00 euros

Editeur : ECE-D (Editions Champs-Elysées – Deauville) – Paris - Novembre 2020


Vous saurez tout sur Peter Bu :


Peter Bu est né le 26/5/1940 à Bratislava, en Slovaquie, marié, deux enfants.


- Études à la Haute école des arts de spectacle, section histoire et théorie, Bratislava, Tchécoslovaquie (1957-62).

- Thèse de Doctorat sur les théories de l’art de l’acteur de Stanislavski à l'Académie Slovaque des Sciences, Bratislava (1963-68) puis

- Études de 3ème cycle sur la politique et la culture en URSS à l’Institut d'Etudes Slaves de la Sorbonne (1968-72).


- Conseiller littéraire et coordinateur de tournées de nombreuses compagnies de théâtre en France et à l'étranger (1972-81, 1986-2008),

- Projets et recherches pour le Centre Georges Pompidou, Paris (1979-80), le Ministère de la Culture de France (1980-81), le Ministère des Affaires étrangères de la Slovaquie (1999-03) etc.

- Responsable de la programmation théâtrale à la Maison de la Culture de Rennes, (1982-84),

- Projet d'échanges culturels avec la Slovaquie dans le cadre de la candidature de Marseille au titre de Capitale culturelle européenne de 2013 (2007-08). Marseille a gagné la compétition et partagé ce titre avec la ville slovaque de Košice.

- Directeur artistique de nombreux festivals de théâtre en général ou de mime en particulier, ainsi que de spectacles de rue en France et ailleurs (1976-2006), par exemple Gaukler à Cologne (1976), Mimes et clowns au Festival Jean Vilar, Avignon (1977), Mimes et clowns, De Blauwe Zaal, Utrecht (1977), Paris - Barcelone - Modena (1982), Dehors / Dedans à Tours (1983-1986), Mimos à Périgueux (1987-2002), Paris - Fête du Forum (1989), Idéklic à Moirans en Montagne (1990-1994), Mimica No Acarte, Lisbonne (1990), Bratislava - Brno - Prague (1991), Teatro Europeo, Turin (2003-2006).

- Critique de théâtre en Tchécoslovaquie et en France (1960-82),

- Rédacteur du journal Gestes consacré au théâtre corporel (1992-2002).

- Pièce de théâtre Toutes ces âneries sur les femmes (www.aneries-sur-les-femmes.fr), en collaboration avec Benoît Vitse (2010-11).


- Initié en Franc-Maçonnerie le 17/05/1991 à la loge La Bonne Foi à l'Orient de Saint Germain en Laye, Grand Orient de France, compagnon le 20/03/1992, maître le 30/04/1993. En automne 1995, élevé au quatrième grade du Rite écossais ancien et accepté à la loge Europa à l’Orient de Prague, puis au quatorzième et au dix-huitième grade à L'Ennéade, Orient de Saint Germain en Laye, même rite.

- Le 8/05/1993 il refond la franc-maçonnerie en Slovaquie en créant la loge Humanizmus à l'Orient de Bratislava dont il est Vénérable maître pendant trois ans puis Couvreur. Nommé Vénérable maître d'honneur par sa loge en 1999.

Peter Bu se trouve parmi les Francs-Maçons à la base de «l’Appel de Bratislava».



Présentation de l'ouvrage par l'éditeur :


"Homme de conviction, Peter Bu jette un pavé dans la marre. La Franc-Maçonnerie s’égare et a mauvaise presse. Nombre de ses membres la quittent ; on la raille ou on s’en distancie ; on s’en désintéresse mais on lui prête un pouvoir occulte; d’aucuns veulent en être. Pourquoi ? Cet ouvrage se base sur un vécu inhabituel et riche. L’auteur confronté à des réalités et à des questions qui se posent à tous, répond que la Franc-Maçonnerie constitue l’une des clés pour améliorer l’humain et donc l’humanité, si elle relève le défi de parvenir à s’améliorer elle-même. Un livre iconoclaste réaliste et constructif qui s’offre à tous. La plume acide et alarmante de Peter Bu se veut encourageante; il prétend que bien au-delà de la Maçonnerie, soit les humains comprendront leur interdépendance avec le règne du vivant, soit ils s’exterminenont de la planète. Peter Bu a tenté de mettre sur pied une association mondiale des obédiences maçonniques outre que d'avoir été une cheville ouvrière de l'appel dit de Bratislawa."

279 vues5 commentaires

Posts récents

Voir tout

5 Comments


Matéo Simoita
Matéo Simoita
Nov 17, 2020

Merci MTCF Peter pour ton appréciation sur les motivations de ce site !


Comme tu l'as écrit "La franc-maçonnerie est l'une des plus belles inventions humaines" et c'est un crève-coeur de voir qu'elle végète dans un fonctionnement archaïque et un formalisme parfois débilitant.


Puisse ton livre, avec le soutien de deux sommités comme Alain de Keghel et Hervé Marc, susciter, à travers le monde, un élan des soeurs et des frères pour inciter nos "grands" frères (et "grandes" soeurs) à être à la hauteur de leurs charges car comme tu le sais "Malheur à celui (ou celle) qui accepte une charge qu'il (elle) est incapable d'assumer !"

Like

Unknown member
Nov 17, 2020

Tiens, je relis l'entrée de ton site et je vois que mes réflexions résonnent avec les objectifs qui justifient tes pages:

"Un argumentaire qui explique notre motivation":

  1. La franc-maçonnerie ne se porte pas très bien au niveau mondial.

  2. Les loges maçonniques qui sont à la base de la démarche maçonnique sont devenues dépendantes de la gestion des obédiences.

  3. Les obédiences sont devenues des bureaucraties très préoccupées par la gestion financière.

  4. Aujourd'hui, être franc-maçon ou franc-maçonne, ne donne pas une lisibilité claire.

  5. Il faut sauver la franc-maçonnerie.

  6. C'est l'obligation morale des obédiences maçonniques de s'engager pour se réformer afin de permettre aux loges de retrouver leur liberté !

  7. Il faut sauver la franc-maçonnerie parce…


Like

Unknown member
Nov 17, 2020

Cher Mateo,


Merci de continuer à dialoguer.

Tu écris: "Je ne suis pas persuadé que cela (la construction d'un pont, ou des ponts... entre toutes les obédiences) soit possible actuellement". Tu as raison que la situation semble figée.


Elle semble encore plus immuable au niveau de nos systèmes économiques et à l'échelle des relations entre les États. Cependant, dans ces cas comme en maçonnerie nous sommes arrivés aux limites et dans des situations comme celles-ci tout peut basculer sous une impulsion à peine perceptible.


Les plus grands empires, voués à durer une éternité, se décomposent brutalement, sans raison apparente. Souviens-toi de la dissolution de l'Union Soviétique, regarde ce qui se passe en ce moment aux États-Unis...


La…


Like

Matéo Simoita
Matéo Simoita
Nov 17, 2020

Merci MTCF Peter pour ton message.


Il me semble que ton argumentation se fonde essentiellement sur la possibilité d'une prise de conscience des grandes obédiences pour réaliser un ensemble organisationnel ouvert à des approches différentes de la démarche maçonnique.


Pour de multiples raisons, je ne suis pas persuadé que cela soit possible actuellement et naturellement je le regrette.


J'espère malgré tout que ton ouvrage contribuera activement à ouvrir les yeux de celles et de ceux qui sont en responsabilité de "lui faire traverser ce gué" !

Fraternellement


Matéo

ps : il y avait quelques coquilles dans le texte initial que j'ai corrigées ; mais si tu en vois d'autres n'hésites pas à me les signaler !

Like

Unknown member
Nov 17, 2020

Cher Mateo,

Grand merci pour ton aimable annonce et ton opinion positive de mon livre.

Tu conclues par la question: "N’y aurait-il pas d’autres causes qui expliquent la désaffection des loges et la perte de crédit de la « parole » maçonnique ?"

Bien sûr que oui - et je les énumère dans mon livre.

Construire un pont par-dessus le fossé séparant les deux grands courants de la franc-maçonnerie n'est qu'un premier pas que notre mouvement devrait faire, mais c'est un pas indispensable. En préparant ce franchissement du fossé, les obédiences, les loges et chacun de nous individuellement serions amenés à réfléchir sur la nature profonde de la franc-maçonnerie, ensevelie sous un amas de croyances, de préjugés et d'égoïsmes.

Quant…

Like
bottom of page