Rechercher

News-infos et commentaires - 2

Mis à jour : févr. 5









Jeudi 4 février 2021, Journée internationale de la Fraternité Humaine (décision de l'ONU du 15 décembre 2020)


Commentaire sur la fraternité de Peter Bu :


« Fraternité » et « fraternité »

De nombreuses religions sont fondées sur l'idée de fraternité, mais elle diffère en plusieurs points de la fraternité des francs-maçons:

  • La fraternité religieuse est toujours ''verticale'' car elle relie les humains en tant qu'enfants d'un être supérieur, leur Père.

  • Être issus tous du même père tout puissant est rassurant.

  • La fraternité qui en résulte est fondée sur la soumission à ce père et à ceux qui le représentent. N'appelle-t-on pas les prêtres « père », les fidèles étant leurs « fils » ?

  • Elle est synonyme de l'amour qui, à l’instar des familles de même sang, devrait régner entre les membres des églises.

  • Cette fraternité se limite presque toujours aux seuls adeptes de chaque religion.

  • Certaines églises ont tenté d'imposer leur croyance même aux non-croyants par le feu et l’épée, moyens pas vraiment appropriés pour répandre fraternité et amour...


  • La fraternité maçonnique est ''horizontale''. Elle résulte d'une décision individuelle de percevoir les autres comme ses frères et d'être reconnu à son tour comme leur frère.

  • A priori, l'homme se méfie de tous ceux qui diffèrent de lui. Considérer par un choix volontaire, directement, sans intermédiaire, les autres, tous les autres, comme frères demande un grand effort. La ''méthode maçonnique'' prépare les ''initiés'' à fournir cet effort et leur offre les outils nécessaires.

  • La fraternité qui en résulte est fondée sur la liberté et l'égalité. Elle implique le respect des autres. Les savants et philosophes de l'Académie Royale avaient besoin de ces valeurs pour confronter sans préjugés ni craintes leurs recherches et opinions.

  • Plus que l'amour, la fraternité maçonnique exprime un lien. Il s'agit de comprendre et de ressentir à quel point les humains sont interdépendants à la fois entre eux et avec tout ce qui les entoure. Le caractère viscéral de ce lien pouvait être supposé depuis longtemps, grâce à l'observation de la nature. Au XIXe siècle, la force de ce lien a été prouvée par Darwin, puis confirmée encore plus fermement un siècle plus tard par la génétique et l'écologie. (…)

La fraternité religieuse et la fraternité maçonnique ne s'excluent pas mais elles jouent chacune un rôle différent. Malheureusement, souvent l'une comme l'autre s'arrêtent à la sortie de l'église ou de la loge maçonnique.


Ces deux concepts de la fraternité se rencontrent dans la devise républicaine Liberté, égalité, fraternité. Curieusement, alors que pour les chrétiens comme pour les francs-maçons la fraternité semble primordiale, on l'oublie presque en égrenant la triade des frontons des Mairies et des Palais de Justice.


Dans nos sociétés de domination des uns sur les autres, la liberté et l'égalité sont entravées par

  • les inégalités économiques et sociales,

  • toute sorte de parasites qui s'accrochent à l'échelle des pouvoirs,

  • les idéologies qui justifient leurs privilèges

  • la bureaucratie.

Ces obstacles hissent très haut le mur qui nous sépare de la fraternité. Pourtant, dans notre monde cheminant vers une civilisation planétaire, les trois éléments de la devise républicaine sont d'égale importance.

Peter Bu, extrait du livre « Les francs- maçons arrêtés au milieu du gué ».

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

C'est la réalité du monde d'aujourd'hui qui relativise de nombreux discours !


La franc-maçonnerie, c'est aussi une tentative d'humaniser l'homme par l'homme !







218 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout