top of page

Quelle franc-maçonnerie pour demain ? Des perspectives teintées d’amertume !

Dernière mise à jour : 2 juil. 2023



C’est un numéro spécial des Cahiers de l’Alliance, la revue d’études et de recherche maçonnique de la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique française, que nous proposent Jean-Claude Tribout et Jean Dumonteil pour cet été 2023.


Spécial à plusieurs titres :

  • D’abord pour fêter le 5ème anniversaire de la création des « Cahiers de l’Alliance », qui a pris sa place dans le panorama des revues maçonniques,

  • Spécial aussi par la contribution exceptionnelle de Roger Dachez qui n’appartient pas à la Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française (GLAMF),

  • Spécial enfin parce que ce thème de "la franc-maçonnerie « de tradition » est un thème majeur de l’identité de la GLAMF.

Tradition est un mot qui résonne dans la pensée de nombreux francs-maçons ; c'est comme un viatique que l'on voudrait bien voir s'ouvrir vers un univers radieux. Dans une période de morosité cela ferait du bien ! Mais, la tradition c'est aussi un mythe! On ne sait pas trop ce que cela représente mais enfin, l'important c'est que ce soit ... la tradition !


Il y a aussi d'autres approches qui méritent un intérêt et en particulier ce lien entre franc-maçonnerie et écosophie sans parler d'une belle intuition du GM Fred Picavet !


L'essentiel du contenu


L’avenir de la franc-maçonnerie en France est le thème de la contribution de Roger Dachez ; ce n’est sûrement pas une chose facile pour un historien que de prévoir l’avenir mais Roger Dachez a du talent et il sait aussi prendre des risques !

L’auteur n’affirme rien de péremptoire ; son propos est une présentation de ce que l’on pourrait appeler des tendances : essentiellement un lieu de sociabilité avec (peut-être mais c’est pas sûr) une dose d’intellectualisme et un possible renouveau spirituel !


La franc-maçonnerie comme renaissance ! François-Xavier Tassel dresse le constat chiffré de l’évolution des effectifs des obédiences ; ces données sont utiles pour savoir de quoi on parle ! lI évoque aussi les attentes que l’auteur résume en quatre thèmes principaux :

  • une quête de sens,

  • une solidarité fraternelle,

  • une identité

  • et une espérance !

Avec prudence et sagesse, François-Xavier Tassel semble envisager l’avenir selon que les attentes précitées seront satisfaites !


La Franc-maçonnerie initiatique de Tradition : discerner l’éternel au sein du changement. Francis Bardot, lui, se concentre sur la franc-maçonnerie initiatique de tradition. Un constat lui semble primordial « La Franc-Maçonnerie n’a pas grand-chose à envier aux confessions établies quand celles-ci déplorent que nos contemporains désorientés ne se tournent plus vers elles. » Malgré tout cela ne l’empêche pas d’espérer !


Un extrait de « L’abolition de l’âme », un livre de Robert Redeker, philosophe français connu pour ces diatribes anti-islamiques, intitulé « Le bannissement de la métaphysique » fait allusion à ce que l’on pourrait appeler « Cet occident que l’on veut abattre » ! Réalité ou interprétation personnelle, chacun jugera ! Le choix de cet extrait dans cette édition semble de nature politique ? Bizarre ! vous avez dit bizarre ?


Le langage poétique à la source de la spiritualité. Gaston-Paul Effa revient vers l’illustration poétique de la spiritualité : « Être initié, c’est entendre cette voix qui est inaudible aux oreilles profanes. »


Intégration de la démarche initiatique dans le XXIe siècle. Jacques di Costanzo revient à des considérations plus prosaïques en posant la question « Quelle et la place de la démarche initiatique aujourd’hui ? » Les réponses apportées semblent assez « elliptiques » : « L’initié devra donc désormais, en s’appuyant sur le socle de ses acquis, se tourner vers de nouveaux paradigmes centrés sur les notions d’action et de responsabilité. »


L’écosophie au cœur de la Franc-maçonnerie traditionnelle. Gérard Bossu, Christian Huglo et Alain Juillet, signent un texte commun qui pourrait être une sorte de défense et d’illustration de l’écosophie pour constituer la franc-maçonnerie traditionnelle ! Cette profession de foi pro-écologique est sûrement l’apport le plus original même si le texte reste au stade des bonnes intentions !


De l’écologie à l’écosophie. Gaël de Kerret développe un peu plus le thème de l’écosophie en l’entraînant vers un contenu mystique.


Une fraternité maçonnique pour notre temps. Jean Dumonteil, en fervent traditionnaliste, rappelle, dans sa contribution intitulée « Une fraternité pour notre temps », ce qu’il ressent comme une vérité : « La franc-maçonnerie est la dépositaire d’une tradition « anté-moderne », dernière voie initiatique occidentale, parvenue jusqu’à nous. »




Ce numéro spécial des Cahiers de l’Alliance nous paraît très important dans la mesure où, derrière ce qui pourrait correspondre à une profession de foi en faveur de « la franc-maçonnerie de tradition », les responsables de la revue laissent les auteurs exprimer leurs doutes, leurs interrogations et parfois leurs désillusions !


De ce point de vue l’éditorial du Grand Maître de la GLAMF, Fred Picavet en est une illustration éclatante ; dans cet éditorial titré « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ? », Fred Picavet règle des comptes et n’y va pas avec une main molle !


Pour lui, manifestement, il y a « les » franc-maçonneries et parmi elles, la franc-maçonnerie «anglo-saxonne » qui n’est pas, à l'évidence, sa tasse de thé ! Qu’importe que cela représente plus de 90% de la franc-maçonnerie mondiale ! Il y a de la désillusion dans les propos de ce grand maître et heureusement que Gandhi constitue un recours pour finir cet éditorial avec un peu d’espoir !


Au total, se réclamer de la franc-maçonnerie de tradition, pourquoi pas, mais en dehors d’un exercice de contemplation poético-mystique, on ne voit pas très bien ce que cela signifie ! Se raccrocher aux branches de cet antienne, semble être le projet de la GL-AMF !

Quelques extraits qui m’apparaissent significatifs


« L’avenir de la franc-maçonnerie dépendra donc de la façon dont elle continuera à évoluer pour s’adapter aux besoins et aux attentes de ses membres et de la société dans son ensemble et, si les statistiques de la franc-maçonnerie sont exactes, faut-il dire avec Louis Aragon que « la femme est l’avenir de la FM » ? » (Fred Picavet)


« Si la nature même de la franc-maçonnerie demeure un objet de débat et si les querelles historiographiques que suscite son passé sont encore nombreuses – et parfois sur des points majeurs - , on mesure sans peine combien plus grande encore est la difficulté que doit affronter quiconque prétend discerner son avenir. » (Roger Dachez)


« Sans doute convient-il de revenir à une maçonnerie authentique , expression de la contestation des dérives qui ont été constaées (dogmatisme de certains « Hauts grades », clubisme ou course aux honneurs, …) et retrouver « l’émotionnalité » et le charme discret des cérémonies, le geste gratuit et le bénévolat dans une société « marchandisée » à l’extrême. » (François-Xavier Tassel)


« Deux éléments (…) confèrent à la période actuelle un caractère spécifique :

  • Le premier est que le changement de civilisation revêt une vitesse et une ampleur inédites qui font qu’il apparaît clairement que le nouveau paradigme dominant semble bien être la désormais permanence de cette évolution rapide,

  • Le second, (…), est énoncé par cette autre amie qu’est Françoise Bonardel : « à mesure que l’unité du monde devient tangible, son unité transcendentale s’est désagrégée ; car le monde s’est rapetissé en perdant toute orientation humaniste ou spirituelle. » (Francis Bardot)


« Tala me disait que l’expérience la plus humble et la plus difficile à vivre, celle qui exige de s’abandonner à la vie comme à un cours d’eau, est aussi celle que l’Occident est incapable de vivre et qu’il lui reste à apprendre (…) : l’expérience de la joie ! » (Gaston-Paul Effa)


« Loin d’être figée, la démarche initiatique peut et doit s’enrichir des technologies modernes pour mieux progresser. » (Jacques di Costanzo)


« Malheureusement face à la perte du sacré, la franc-maçonnerie se cherche. » (Gérard Bossu, Christian Hugo, Alain Juillet)


« N’ayant rien à voir avec une dégradante globalisation, l’écosophie, conçue comme une interdépendance, est le passage obligé de notre destin humain pour les décennies à venir, parce que rien n’existe de manière isolée, tout est lié et pourtant indépendant dans le même temps. » (Gaël de Kerret)


« La franc-maçonnerie est comme l’eau qui prend la forme de la bouteille ! » (Jean Dumonteil)


« Un discours convenu voudrait faire de la franc-maçonnerie actuelle l’héritière des lumières du XVIIIème siècle et de leur modernité émancipatrice. Il faut battre en brèche cette idée convenue. Dans ces recherches en paternité, la franc-maçonnerie n’est pas tant la fille des lumières que l’héritière, la dépositaire d’une tradition « anté-moderne », dernière voie initiatique occidentale, parvenue jusqu’à nous. » (Jean Dumonteil)




Les contributeurs de ce numéro spécial des « Cahiers de l’Alliance » :

  • Fred Picavet, né en 1951, ancien chef d’entreprise, GM de la GL-AMF

  • Roger Dachez, né en 1955, médecin de formation, président de l’institut maçonnique de France (organisme interobédientiel organisateur de salons), Grand Maître de l’obédience « Les Loges Nationales Françaises Unies » (plus d’infos sur le site internet : https://lnfu.fmtl.fr/accueil), écrivain spécialisé dans la recherche historique maçonnique.

  • François-Xavier Tassel : urbaniste de formation né en 1952, membre de la GL-AMF

  • Francis Bardot, né en 1946, conn pour sa carrière de ténor et chef de chœur, membre de la GL-AMF, auteur en 2015 d’une lettre ouverte aux grands maîtres (« DE LA FM FRANÇAISE COMME DE L’EMPIRE BYZANTIN - LETTRE OUVERTE SUR LA POLITIQUE DES OBÉDIENCES FRANÇAISES ») dans laquelle il précise sa conviction.

  • Gaston-Paul Effa, né en 1965, d’origine camerounaise, ancien enseignant de philosophie, membre de la GL-AMF, écrivain reconnu

  • Jacques di Costanzo : Médecin de formation, Membre de la GL-AMF, écrivain passionné par l’époque napoléonienne.,

  • Gérard Bossu, membre de la GL-AMF, cofondateur du club ecosophia

  • Christian Huglo, Avocat de formation, engagé dans la défense de l’environnement aux côtés de Corinne Lepage.

  • Alain Juillet, né en 1942, ancien haut fonctionnaire et ancien ministre, membre de la GL-AMF, co-fondateur du club Ecosophia.

  • Gaël de Kerret , ancien professeur d’art lyrique, écrivain, membre de la GL-AMF

  • Dumonteil Jean, né en 1958, journaliste de formation, membre de la GLAMF, écrivain.


 

« La Franc-Maçonnerie de tradition – une fraternité pour notre temps »

Editions Numérilivre – juin 2023 – 140 pages – 20 €

Directeur de la publication : Fred Picavet, Directeur de la rédaction : jean Dumonteil - Rédacteur en chef : Jean-Claude Tribout


Au sommaire

Fred PICAVET - Le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas ?

Roger DACHEZ – L’avenir de la Franc-maçonnerie en France

François-Xavier TASSEL - La Franc-maçonnerie comme renaissance

Francis BARDOT – La Franc-maçonnerie initiatique de Tradition : discerner l’éternel au sein du changement

Gaston-Paul EFFA - Le langage poétique à la source de la spiritualité

Jacques di COSTANZO - Intégration de la démarche initiatique dans le XXIe siècle

Gérard BOSSU, Christian HUGLO, Alain JUILLET - L’écosophie au cœur de la Franc-maçonnerie traditionnelle

Gaël de KERRET - De l’écologie à l’écosophie

Jean DUMONTEIL - Une fraternité maçonnique pour notre temps.


 

Pour aller plus loin :


Tradition et Initiation : un article de Georges Lerbet paru dans "La chaîne d'Union"









275 vues0 commentaire

Comments


bottom of page