Rechercher

"Sous la voûte étoilée", poème

Dernière mise à jour : févr. 3



Avec un "clin d'oeil" en hommage à Johnny Hallyday décédé le 6 décembre 2017


Dans ce monde de secoués,

Aux errances avérées,

Quand on lit les journaux,

La vie, c’est pas bien beau !


A la une, sans arrêt,

Comme un vrai marronnier,

C’est désordre et souffrance,

Tous les jours, en flagrance !


Dehors, on’se gêne pas !

En avant la noria :

Pousse-toi que je m’y mette,

Sinon je te la pète !


A chacun son esbrouffe,

Pour se faire de la mousse !

Salut, file moi cent balles,

Discute pas ou j’déballe !


Oh Marie, si tu savais,

Tout le mal que l’on se fait,

Oh Marie, si tu pouvais,

Effacer tous ces méfaits !

Sous la voûte étoilée,

Le profane éloigné,

C’est un bien autre monde,

Où la terre est féconde !


Nous sommes des besaciers,

Des cherchants aiguillés,

Toujours audacieux,

Et surtout pas frileux !

Ici, n’ya q’des franmacs,

Femmes et hommes, très comacs,

Aux sourires entendus,

Amoureux d’la vertu !


Bienveillants affidés,

Heureux insatisfaits,

Différents dans la paix,

Et la diversité,


On se veut initié-e,

C’est-à-dire sans foyer,

Mais toujours exemplaire,

Sans bien sûr êtr’ sectaire !


Négligeant les éloges,

Et rejetant les toges,

Oubliant les ciboires,

Nous cultivons l’espoir !

Bien qu’nous soyons nantis,

Et aussi avertis,

L’échec peut exister

Malgré toutes ces beautés !


Sous la voûte étoilée

Tout est en mixité,

Un vrai méli-mélo,

Qui exige d’être réglo !


Extrait du recueil de poèmes "Emotions maçonniques" - Edition Edilivre 2021

Plus d'infos


48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout