Articles du blog

Non pas une, mais des franc-maçonneries : c’est grave docteur ?

February 8, 2019

 

 

Parler de la franc-maçonnerie, promouvoir l’idéal maçonnique, c’est très difficile et bien souvent décourageant car qui aujourd’hui s’en préoccupe !

 

Les francs-maçon-ne-s sont pris dans la routine des tenues, les non-maçons n’y jettent un œil que lorsqu’il y a un scandale, les responsables des obédiences font leurs jobs de recruteurs et de gestionnaires, les commerciaux vendent leurs franc-maçonneries sous forme d’objets divers, de sorte qu’au final les seuls qui s’intéressent un peu aux différents aspects de la démarche maçonnique sont les profanes qui souhaitent intégrer une loge et les apprenti-e-s et compagnon-ne-s qui ont des planches à faire !

 

Tout se passe comme si la franc-maçonnerie ne suscitait pas de débat intellectuel !

 

On se contente des lieux communs sans vraiment chercher un renouvellement de la pensée. Le train-train des loges et des obédiences semble suffire !

 

On s’excite un peu sur la laïcité mais à condition que cela permette de défendre des positions figées ; on aime bien se chamailler entre obédiences en répétant les mêmes litanies depuis des dizaines d’années ! Tout cela n'est pas sérieux !

 

Certains se passionnent pour l’histoire en essayant de remonter aux calendes grecques alors qu’on sait que tout cela ne date que de trois cents ans !

 

Et pendant ce temps-là, le monde ne va pas bien et la planète donne des signes de fin de vie !  La Démocratie est dévoyée et la République semble destinée à se muter en peau de chagrin !

 

Et nous, on continue comme avant à pondre des synthèses et des rapports qui prendront la verticale descendant quelques jours après avoir été publiés !

 

Car en vérité, il n’y a pas une franc-maçonnerie mais des franc-maçonneries ; si elles ont des points communs, ils concernent avant tout un certain formalisme car sur le fond que de distances !

 

Chaque loge est en réalité une franc-maçonnerie à elle seule, avec ses thèmes de prédilection, sa manière de pratiquer le rituel, ses manies !

 

Mais contrairement à ce qui se passe dans une société de débats et de recherches, bien souvent chaque franc-maçonnerie n’en a que faire de travailler ; l’important c’est surtout de pas faire de vagues et de jouer le statuquo en essayant de garder l’effectif !

 

Les obédiences essayent bien de lancer des pistes de réflexions : l’Europe, le transhumanisme, la spiritualité, la tradition ésotérique ont ainsi été mis en avant ! Mais pour quel résultat ?

 

Par contre, quand il s’agit d’enlever une virgule à un rituel ou de changer un geste ou un énoncé, on peut voir la minorité agissante des suprêmes conseils « plus symbolique que moi tu meurs ! » faire des pieds et des mains pour imposer son point de vue !

 

Et pourtant, n’avons-nous pas vocation à faire travailler nos neurones autrement que pour satisfaire nos petits égos ? Ne pourrait-on pas demander aux loges de sortir de leurs ronronnements de cafés du commerce ? Ne serait-on pas en droit de voir émerger des consensus novateurs ?

 

Est-ce grave Docteur ?

 

Non pas vraiment car la franc-maçonnerie, mouvement populaire à haut niveau de vie, recrute et fonctionne sur d’autres critères que la réflexion intellectuelle !  

 

Nombreux sont les membres qui se satisfont de cette situation qui permet un fonctionnement pépère sans trop d’exigences avec une satisfaction : se retrouver entre bons copains et copines pour passer un bon moment !

 

Et c’est vrai que sur ce plan-là c’est pas mal ! On parle de tout et de rien, on entend des mots savants, on fait semblant de défendre des « valeurs » et puis on se quitte en pensant sûrement « Maintenant passons aux choses sérieuses ! »

 

Ainsi va la vie de quelques pauvres humains à qui on dit parfois qu’ils pourraient changer le monde ! Heureusement, ils n’y croient pas eux-mêmes !

 

Et pourtant, quel potentiel ! Quelle ouverture sur l’autre !  Quels outils pour comprendre le monde !

Pourquoi tant de démission ?  Comment expliquer l’absence de motivation à réellement se remettre en question ? Comment expliquer de belles idées se terminent en paroles convenues ?

Les loges maçonniques auraient-elles perdu leurs raisons d’être pour se réfugier dans l’autosatisfaction ?

 

A chacun-e d’essayer de trouver des réponses et espérons !

Please reload

Blog de l'idéal maçonnique

July 1, 2015

1/1
Please reload

Articles récents
Please reload

 L'Idéal Maçonnique,

Objectif Sagesse !