Articles du blog

Réunir les êtres humains de « hautes valeurs morales » : l’enjeu d’une belle franc-maçonnerie !

February 15, 2019

 

Dans un monde qui donne à voir les grands de ce monde aux prises avec un vent de folie, il n’est peut-être pas inutile de rappeler les grands principes qui font de la Franc-Maçonnerie une organisation particulière.

 

Parmi ces grands principes, il y a l’idée phare de vouloir réunir toutes celles et tous ceux qui ont en commun de posséder des hautes valeurs morales.

 

S'il faut bien sûr reconnaître que ce principe ne semble plus aujourd'hui d'actualité, au moins pourrait-on espérer qu'il le soit !

 

Si de nombreuses franc-maçonnes et franc-maçons sont des êtres humains intègres et honnêtes, ayant dans leurs vies quotidiennes une droiture et un mode de vie exempt de bassesses, de corruption et  de perversité, il est évident qu’un certain laxisme des loges a permis l’adhésion de personnes qui ne respectent pas une indispensable éthique.

 

A tel point que l’image publique de la franc-maçonnerie nous apparente à une société de magouilleurs, experts dans les « petits » arrangements et les privilèges.

 

Cela concerne essentiellement le milieu politique, les relations entre le milieu des affaires et les décideurs, et aussi la justice.

 

Les loges et les obédiences sont accusées d’être incapables de faire « le ménage »  et de tolérer des présences compromettantes.

 

Sous prétexte d’absence de condamnations, des individus notoirement corrompus et immoraux continuent de garnir les colonnes des loges.  

 

Que faire ?

 

Toujours insister sur l’obligation pour chacun d’entre nous  de respecter ces « hautes valeurs morales » et en particulier l’intégrité et l’honnêteté !  L’intégrité, c’est refuser de se laisser corrompre  sous quel prétexte que ce soit !  L’honnêteté, c’est s’interdire de tricher , de rechercher un privilège, un passe-droit !

 

La loge devrait d’abord être un lieu de valorisation des valeurs morales.  Si sous prétexte de fraternité, on quémande une aide à un frère ou une sœur pour bénéficier d’un avantage non justifié par une situation de réelle détresse vitale, on fait preuve d’immoralité !

 

Il faut convaincre, sans cesse convaincre, puisqu’il n’est pas possible de prendre des décisions autoritaires administratives.

 

Convaincre, c’est aussi  dissuader  pour éviter une contagion toujours possible.  Cela suppose un effort pédagogique constant aussi bien dans les réunions de formation, que dans les commissions.

 

Convaincre, c’est aussi admettre le droit à l’erreur ; nul n’est parfait et l’erreur est humaine ; en prendre conscience, c’est être capable de s’amender et de se corriger.  Cela peut créer une émulation collective et fortifier les liens d’une vraie fraternité.

 

Convaincre, c’est aussi placer au collège des officiers des sœurs et des frères irréprochables aussi bien dans leurs vies maçonniques que dans le monde profane. Toute situation douteuse doit conduire à des mesures de précaution. Ce qui est dit pour le collège des officiers devrait aussi s'appliquer aux conseils de l'ordre !

 

Valoriser les sujets porteurs de hautes valeurs morales suppose aussi de faire de cette qualité une condition indispensable à l’admission aux épreuves d’initiation.

 

On ne devrait pas transiger avec l’intégrité et l’honnêteté. Avoir des opinions fait partie de la liberté individuelle de penser, mais avoir un comportement qui peut laisser imaginer une morale « élastique » ne devrait pas être sous-estimé.

 

Si la justice maçonnique avait besoin d’une justification, ce devrait être cette préoccupation constante à veiller à ce que l’intégrité et l’honnêteté soient des réalités pour la quasi -unanimité des membres des obédiences. Cela ne signifie pas une chasse aux sorcières mais une sensibilisation sur le respect intangible des valeurs morales comme préalable aux relations fraternelles.

 

L’appartenance aux fraternelles pose le problème de ce qu’on y fait vraiment ; l’exemple le plus caricatural est celui de l’utilisation des fraternelles dans les réseaux de la francafrique où on pouvait trouver des activités jouxtant la politique internationale de la France en Afrique, les milieux d’affaires et des actions para-mafieuses.

 

La fraternelle des parlementaires mériterait une transparence pour garantir une réelle éthique.  Cela permettrait aussi de revaloriser la fonction d'élu qui aujourd'hui pâtit de nombreuses dérives.

 

D’une façon générale, l’adhésion aux fraternelles devraient être conditionnée à l’existence d’une charte éthique qui interdirait les activités pouvant conduire à des conflits d’intérêts.

 

L’activité commerciale autour de la franc-maçonnerie mériterait aussi plus de vigilance !

 

Chacun est libre de faire du commerce mais créer la confusion entre activités maçonniques et commerciales de biens n’est pas souhaitable si on ne veut pas donner prise aux soupçons.

 

Cultiver les valeurs morales comme l’intégrité et l’honnêteté  pourrait aussi être considéré comme le préalable à l‘exercice d’une fraternité maçonnique spontanée, sans retenue et sans risque de déception.

Please reload

Blog de l'idéal maçonnique

July 1, 2015

1/1
Please reload

Articles récents
Please reload

 L'Idéal Maçonnique,

Objectif Sagesse !