Articles du blog

Quel engagement maçonnique pour quel avenir dans ce XXIème siècle ?

August 16, 2019

 

 

Si la pratique de la vie maçonnique est globalement commune  à toutes les francs-maçonnes et les francs-maçons du monde, quel que soit le pays ou l'obédience, la franc-maçonnerie, au niveau mondial, est relativement absente aussi bien des grands débats de société que du questionne-ment philosophique et éthique.

 

Quand elle a été créée à Londres en 1717 sous la forme de la première obédience, elle voulait relever le défi de la désunion de la société anglaise : retrouver la paix dans un pays en guerre civile sur la base d’une valeur travail transposée du plan opératif au plan spéculatif, c'est-à-dire sur le plan éthique. Historiquement, il est possible de dire que la contribution maçonnique pour relever ce défi a été un succès.

 

Adoptée par les bourgeoisies des grands pays maîtres du monde, instrumentée par les grands et les petits pouvoirs, parcellisée en une multitude de moyennes et petites obédiences, la franc-maçonnerie n'a pas su éviter une perte de sens ;cependant elle continue à intéresser, sans pouvoir vraiment fidéliser.  Son audience reste  confidentielle !

 
Aujourd’hui, le mouvement maçonnique mondial se caractérise par :
  • Une forte implantation américaine pour une maçonnerie à large majorité anglo-saxonne,

  • Une maçonnerie européenne divisée avec un courant libéral minoritaire,

  • Une lente féminisation,

  • Une faible implication des intellectuels,

  • Une cacophonie obédientielle ,

  • Un recours minoritaire mais actif, plus ou moins sectaire, à un mysticisme archaïque.

C’est donc sur cette situation que la question de l’avenir du mouvement maçonnique dans le 21ème siècle peut se poser.

 

Ce 21ème siècle a toutes les chances de voir des problématiques existantes arriver au stade de crise sociale majeure ; citons en quelques unes :

  • La problématique environnementale avec le réchauffement climatique et des conséquences économiques et sociales,

  • La surpopulation mondiale et les migrations engendrées par les conflits armés et la paupérisation économique ;

  • Le recours à l’intelligence artificielle et sa répercussion sur l’emploi.

L'interrogation majeure qui préoccupe toutes celles et tous ceux qui sont attachés à l'Ordre Maçonnique est de savoir si dans le cadre de cette mondialisation à problèmes multiples, la franc-maçonnerie a le désir et la volonté de faire entendre la sagesse de nos préoccupations éthiques et humanistes ?

 
 
La responsabilité obédientielle

Individuellement les francs-maçonnes et les francs-maçons ne peuvent avoir qu'une action limitée ! 

 

Seule l'obédience a la capacité, si elle le souhaite, de pouvoir avoir une expression publique. En France, une seule obédience est en capacité de constituer un "phare" : il s'agit du Grand Orient de France ; il réunit la majorité des francs-maçons de France, possède une implantation internationale, dispose d'une organisation et d'une administration importantes.

 

L'incapacité actuelle du GODF de jouer le rôle qui lui est dévolu s'explique, à  mon avis, essentiellement par un mode de fonctionnement qui empêche  un mode de gouvernance stable. 

 

Il est clair que des réformes s’imposeraient pour pouvoir corriger un fonctionnement qui est aujourd'hui jugé insatisfaisant et inadapté par de nombreux observateurs du fait maçonnique.

 

Quelles réformes pourrait-on espérer ?

 

​Dans le fonctionnement actuel des grandes organisations, on voit bien que leur crédibilité est étroitement liée :

  • Aux qualités morales et intellectuelles des responsables nationaux et internationaux,

  • A l’intégrité financière et gestionnaire,

  • A la capacité d’assumer une médiatisation de tous les instants.

Aujourd'hui il est clair que le GODF ne satisfait pas à ces exigences ;  ce seraient donc les objectifs des premières réformes à mettre en œuvre.

 

- disjoindre le contrôle des loges du fonctionnement de la présidence du GODF,

- stabiliser la présidence du GODF en assurant une durée convenable, 4 ou 5 ans, et en lui permettant le choix de collaborateurs d'expertise.

 

A partir de cette réforme, l'engagement du GODF pourrait être à la hauteur de l'espérance.  La crédibilité de la Franc-maçonnerie pourrait être confortée par trois dynamiques :

  • le développement d'une dimension européenne par rapprochement des grandes obédiences maçonniques en s’orientant vers un fonctionnement fédéral ;

  • Le fonctionnement d'un think tank maçonnique international de qualité capable de publier une expertise spécifiquement maçonnique,

  • La capacité d’action solidaire à la hauteur des enjeux, du niveau des grandes ONG internationales, en s'appuyant sur une organisation exemplaire.

Ainsi le mouvement maçonnique pourrait apparaître avec ces deux composantes :

  • Une activité au niveau des loges à qui serait garantie une liberté de fonctionnement

  • Un fonctionnement organisationnel du GODF mieux adapté à la prise en compte des grands défis sociétaux.

Avec ces réformes, l'engagement maçonnique du GODF dans ce XXIème siècle  pourrait avoir un sens.

Please reload

Blog de l'idéal maçonnique

July 1, 2015

1/1
Please reload

Articles récents
Please reload

 L'Idéal Maçonnique,

Objectif Sagesse !