top of page
Rechercher

Comment comprendre la démarche maçonnique ? Ne serait-ce pas une auto-formation à la Sagesse ?




Nous avons la chance de vivre à une époque où nous bénéficions à la fois de la connaissance traditionnelle et des considérables savoirs contemporains ; bien qu’il reste encore énormément de découvertes à faire, l’ensemble des savoirs mis à notre disposition nous met dans une situation particulière par rapport à nos prédécesseurs qui eux en étaient souvent réduits à des suppositions.



Si aujourd’hui, l’audience de la franc-maçonnerie n’est pas à la hauteur de nos attentes, se désespérer n’est pas la solution ! Comme vous le savez, la raison d'être de ce site c'est de participer à lui redonner Force et Vigueur !




Il est possible de mieux faire ! Comprendre pourquoi aujourd’hui nous ne jouons pas notre rôle et comment y parvenir, tel est l’objectif de cet article !


La démarche initiatique telle qu'elle se déroule habituellement est laissée à l'initiative des loges qui pour la plupart d'entre elles organisent le fonctionnement sur la base d'un rituel auquel se surajoute la présentation de planches de réflexion sur différents sujets.


Globalement, le travail maçonnique correspond pour l'essentiel à une auto-formation !


C’est une auto-formation car pour l’essentiel c’est le travail de recherche personnel qui nous permettra d’acquérir une pensée claire, un comportement digne et une assurance respectable ! Rappelons que la franc-maçonnerie n’est pas un ésotérisme dans la mesure où nous n’avons pas de maître spirituel !


C’est aussi une auto-formation collective car l’ensemble des membres de la loge suit le même cheminement avec des variantes bien sûr ; il y a, dans une certaine mesure, une inter-réaction en particulier pour les "jumeaux ou "jumelles". Par ailleurs les séances de formation organisées par les surveillants peuvent influer.


Cette auto-formation a un caractère rituel ce qui peut constituer une difficulté lorsqu'elle n'est pas comprise.


Cette caractéristique d'autoformation est très exigeante et prend beaucoup de temps et peut-être n'est-elle pas suffisamment explicitée !


L’histoire de la franc-maçonnerie pourrait se résumer en l’histoire des biais qui ont rendu le projet initial « problématique ».


Quel peut être l’intérêt aujourd’hui de se réunir dans un lieu clos ?

  • Singer les religions ?

  • Jouer les politiciens ?

  • Faire tourner les tables et voir apparaître les défunts ?

  • Devenir des zombis ?

  • Prédire l’avenir ?

  • Obtenir la martingale du succès et de la richesse ?

  • Se soumettre à l’autorité pour espérer avoir le 33e cordon ?

  • Chercher des appuis pour avoir une bonne place ?

Il y a mieux à faire !


A notre humble avis, c’est la spécificité de la loge maçonnique d’offrir un lieu, une méthode pour accéder à la Connaissance et à la Sagesse !


Encore faut-il que cela se fasse convenablement.


Pendant ce temps-là, le monde a changé ! Aujourd’hui, le chaos règne ! Il règne à un niveau tel que la survie sur notre planète est remise en question !


Ce monde a besoin de Paix et de Raison, c’est aussi le sens de la démarche maçonnique !


Dans la définition de la Sagesse, la fraternité universelle tient une grande place !


C’est elle qui nous permet cette approche bienveillante, cette capacité d’écoute et ce respect qui nous incite à ne pas ressentir de haine, d’être foncièrement pacifiste et de savoir pardonner les offenses qui pourraient nous être adressées !





La Sagesse, c’est aussi la recherche de la Paix !


Paix dans nos pensées, paix sociétale aussi ! C’est aussi cette paix sociétale que recherchaient les initiateurs de la franc-maçonnerie anglaise et nous y reviendrons.


Si la démarche maçonnique a encore un sens aujourd’hui, après plus de trois cents d’existence, c’est parce que la raison d’être de sa création demeure. : retrouver une paix sociale entre les groupes en conflit perpétuel !


Objectivement, nous vivons en 2022 dans une perspective qui s’annonce dramatique : guerres, crise environnementale, pauvreté extrême dans certains continents !


Cette démarche maçonnique pour la Paix est d’autant plus nécessaire !


L’initiation est l’acte qui permet d’entrer dans ce processus ! C’est un engagement à œuvrer pour réaliser cette entente sociétale qui fait tant défaut ! Mais chacun-e est livré-e à son sort !


Devenir franc-maçon aujourd’hui a un sens : essayer d’acquérir cette sagesse qui donnera un sens à notre vie ! Comment faciliter cette réalisation tel est l’objectif de cette réflexion !






Un préalable : une liberté à instituer et à respecter !


Un des enseignements de notre propre histoire n’est-il pas de constater l’inanité d’un dirigisme qui voudrait être imposé à tous ?


Que ce soit en loge ou au niveau obédientiel, la recherche du consensus doit être privilégié.


La liberté c’est aussi accepter des manières d’être différentes pour peu qu’elles respectent les autres façons de faire.


Plusieurs approches de la démarche initiatique peuvent co-exister sans être antinomiques !


L’important c’est que chacune prône ce « vivre ensemble » fait de tolérance, d’une recherche d’harmonie et de Paix.


Améliorer le fonctionnement des obédiences


Chaque obédience a une histoire et il est compréhensible que celles et/ou ceux qui en font partie veuillent préserver leur spécificité.


Pour rassembler les obédiences afin qu’une certaine mutualisation améliore leurs fonctionnements, il est clair que le mode fédéral est le plus adapté.


Une fédération d’obédiences pourrait permettre une progressivité, un apprentissage et une consolidation.

  • Progressivité dans la mise en commun d’activités pour potentialiser les solutions !

  • Apprentissage de la connaissance mutuelle, du partage possible et de la mise en place de nouveaux outils collaboratifs.

  • Consolidation : étape après étape on peut espérer que cette organisation fédérale améliore la confiance et les services rendus.

Chaque obédience conserverait son organigramme et seuls les domaines délégués seraient gérés par la structure fédérale ; un service pourrait être créé pour gérer les relations entre les différentes obédiences, proposer des initiatives et anticiper les évolutions.


L’idéal serait que cette mise en commun concerne toutes les obédiences européennes.



Améliorer le fonctionnement des loges

Premier défi : la formation des officiers de la loge

C’est un des constats que nous pouvons tirer de notre histoire commune : sachant le rôle crucial que jouent les officiers ou officières d’une loge, il est indispensable, pour qu’une loge bénéficie d’une dynamique de groupe, qu’ils soient correctement formés.

Cette formation pourrait se faire sous forme de cinq week-end de formation étalés tout au long d’une année.


Deuxième défi : Étudier la pertinence d’outils collaboratifs destinés à faciliter l’émergence de l’intelligence collective.


Troisième défi : Étudier l’opportunité de créer d’autres formes de réunion maçonnique pour s’adapter aux réalités sociales. Si la tenue maçonnique avec sa mise en scène du rituel est un temps majeur dans notre démarche, d’autres modes de réunion peuvent se concevoir pour différentes raisons :

  • Mieux se connaître ;

  • Evoquer des questions techniques méthodologiques ;

  • Mettre en œuvre les formations ;

  • Garder un lien malgré l’éloignement ;

  • Permettre une pré-adhésion pour mieux découvrir ce qu’implique la démarche maçonnique;

  • Permettre une post-adhésion pour garder un contact dans des situations de relatif éloignement pour des raisons médicales ou autres.

Plusieurs formes de réunion peuvent être élaborées, chacune seraient liées à une problématique particulière.



Cette démarche est aussi un élément de réussite de la paix sociétale !


La démarche maçonnique est ainsi une réponse à une attente sociétale pour créer les conditions d’une Paix durable !


De la responsabilité des responsables des loges et des obédiences : la difficulté de mettre en place les conditions de cet auto-apprentissage de la Sagesse est évidente !


Dans ce sens, la vie en loge est une épreuve : si celles et ceux qui ont la responsabilité d’animer la vie en loge et dans l'obédience ne sont pas capables de créer les conditions d'un travail collectif productif, c’est qu’ils ne sont pas à leur place et une phrase du rituel nous le rappelle : « Malheur à celle ou celui qui accepte une charge qu’il ou elle n’est pas capable d’assumer ! »


De nombreux articles dans ce site évoque les pièges dans lesquels nous pouvons nous immobiliser. Citons en particulier :


Faire de la loge, un lieu où l’harmonie, la Joie et la Responsabilité doivent pouvoir faire émerger un réel consensus et une réelle fraternité et être un modèle de paix sociale tel pourrait être le credo d’une franc-maçonnerie moderne décomplexée et dévoilée !




Si on accepte de considérer la démarche maçonnique comme une auto-formation à la Sagesse , il me semble que cela faciliterait les recherches personnelles , cela éviterait les polémiques stériles et cela favoriserait le partage et les échanges !


Lorsqu'on s'oriente dans cette voie, on se rend vite compte de l'importance du respect d'une éthique irréprochable et on voit bien combien c'est un des points faibles du fonctionnement des institutions maçonniques !


Sagesse, Ethique, Rigueur dans l'engagement, trois critères qui méritent d'être respectés !


Le point faible de l'auto-formation c'est naturellement la difficulté de la mise en œuvre ; il serait au moins nécessaire de disposer de conseils et d'un guide qui permette d'acquérir les connaissances de base indispensables pour développer une pensée personnelle !


Par ailleurs, on voit bien que de nombreuses sœurs et frères en restent à des idées simples parfois à des idées simplistes !


Enfin l'auto-formation ne favorise pas forcément les échanges et on observe une relative solitude ! Dans cette solitude la tentation est grande de se laisser séduire par des offres de formation maçonniques commerciales qui ne peuvent être intellectuellement crédibles !


Face à ces réalités, peut-être serait il souhaitable que les obédiences maçonniques offrent à leurs membres la possibilité d'accéder gratuitement à des cycles de formation qui offrent une réelle crédibilité.



254 vues1 commentaire
bottom of page