La vie maçonnique en Nouvelle Calédonie

Reportage de la chaîne de télévision officielle réalisé par le journaliste Alexandre Rosada

Autres sources d'information

- le site de la RL Le Gaiac de la GLDF  

- une interview d'Alain Signor dans Franc-Maçonnerie Magazine

- Plusieurs articles consacrés à la franc-maçonnerie sur le site "Le cri kanak"  intitulés : A l’heure où la planète FAIT HONNEUR AU DIABLE!!!!

Rappel historique sur l'implantation des loges maçonniques en Nouvelle Calédonie

- 8 septembre 1869 , installation de la première loge maçonnique à Nouméa sous le titre "Union Calédonienne" du GODF (arrêt des travaux en 1940)

- décembre 1878, création d'une loge australienne dénommée "Western Polynesia" (arrêt des travaux avant 1900)

- 1958 : création de la Loge "Fraternité Calédonienne" du GODF

- 1976 : création de la loge "Lumière des iles' du GODF

- A partir de 1984 création à Nouméa de plusieurs loges des principales obédiences maçonniques françaises (Droit Humain, Grande Loge de France, Grande Loge Nationale Française, etc.)

- 2007 : création de la première loge maçonnique hors de Nouméa : la loge "Ora Jekouté" du GODF à Koné.

 

 

La société calédonienne et l'influence maçonnique

Il y a sûrement de multiples exemples qui pourraient illustrer l'influence maçonnique dans la vie de la société calédonienne ; nous ne parlerons pas des exemples témoignant d'un détournement des intérêts moraux pour satisfaire des intérêts personnels ; malheureusement pour l'image de la franc-maçonnerie, ils existent et il serait vain de les nier ! 

Il y a deux exemples célèbres qui témoignent d'une influence bénéfique :

- le premier est anecdotique : il s'agit de l'évasion le 20 mars 1874, d'Henri de Rochefort, franc-maçon et déporté de la Commune ;

- le deuxième exemple est beaucoup plus important : il s'agit de l'influence des appartenances maçonniques des Jacques Lafleur et de Jean-Marie Tjibaou dans l'émergence des Accords de Nouméa en 1988.

Aujourd'hui,  les obédiences, les loges en Nouvelle Calédonie

 

Sans parler des loges libres dont l'existence est fragile, les loges maçonniques sont toujours rattachées à une obédience ; en Nouvelle Calédonie les obédiences suivantes sont représentées :

Droit Humain international

Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française

Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de Memphis-Misraïm

Grande Loge Nationale Française

Grande Loge de France

Grand Orient de France

S'il n'y a pas de relations officielles entre les loges de la Grande Loge Nationale Française et celles des autres obédiences, des relations entre leurs membres existent au gré des affinités personnelles.

Sous réserve d'erreurs, il y a sur Nouméa une trentaine de loges maçonniques ; à part trois loges féminines et trois à quatre loges mixtes, la grande majorité sont des loges masculines !

En dehors de Nouméa, il n'y a qu'une loge maçonnique à Koné.

Il y a très peu de francs-maçon(ne)s d'origine Kanak  ; quelques uns sont métis, mélanésiens ou vietnamiens ;  il y a une minorité de francs-maçons d'origine caldoche (c'est à dire issus de la première génération de colonisation française) ; la plupart sont des expatriés dont certains se sont installés en Nouvelle Calédonie.

 L'Idéal Maçonnique, Objectif Réflexion !

Il faut sauver la franc-maçonnerie !