Rechercher

Les sociétés humaines auraient besoin d’une Franc-Maçonnerie crédible et respectée !



Que d’idées fausses circulent sur la Franc-Maçonnerie !


On la présente souvent comme un réseau d’intérêts personnels, comme une confrérie d’êtres humains souhaitant détenir les leviers du pouvoir ou comme une secte diabolique. Pour d’autres, ce n’est qu’un club de personnes âgées, une université du 3ème âge plus ou moins folklorique. On la voit aussi comme une association d’anti-cléricaux voulant en découdre avec le pouvoir des religions.


Il est vrai que depuis sa création au XVIIIème siècle, l’histoire de la franc-maçonnerie n’est pas un long fleuve tranquille.


Si des êtres humains connus pour être franc-maçon se sont distingués et ont montré par leurs engagements une haute valeur morale, les institutions maçonniques n’ont pas particulièrement brillé. Leurs querelles intestines, la collusion avec certains pouvoirs politiques discrédités et la confusion régnant dans les différents niveaux de responsabilité ont empêché l’émergence d’une autorité morale reconnue et respectée.


Ce constat n’interdit pas d’imaginer que ce qui n’a pas été fait en plus de 300 ans d’existence ne le sera pas dans l’avenir.


Une Franc-Maçonnerie crédible et respectée est possible car nombreux sont les francs-maçons qui ont conscience que la situation actuelle est désolante et ne correspond pas au fort potentiel de la dynamique maçonnique.


Cette dynamique maçonnique est fondée sur cette idée géniale de permettre à des êtres humains de se retrouver, en petits groupes, dans des loges pour réfléchir et échanger sur le sens de la Vie, la nécessité d’une Paix et d’une Bienveillance, le besoin de Progrès et d’Intelligence. Ce réseau de loges maçonniques à travers le Monde aurait besoin d’une communication interne qui facilite l’échange d’informations et l’émergence d’une parole commune.


Contrairement aux partis politiques, mouvements sociaux, pouvoirs religieux, la réflexion maçonnique ne peut se situer dans le champ revendicatif.


Fidèle à la tradition du « Faire », elle a la spécificité de s’investir dans la nécessité d’explorer les hautes valeurs morales permettant de réaliser les conditions de la cohésion sociale, indispensable à l’émergence du Beau, du Juste et du Vrai !


Les sociétés humaines aujourd’hui souffrent des clivages existant entre les différents cercles de responsabilité.


Les décideurs semblent être dans des bulles devenues aveugles aux réalités sociétales, uniquement préoccupés des problèmes catégoriels qui les concernent. Il n’est pas étonnant que, dans ces conditions, l’irruption de la violence soit vécue comme la seule solution pour se « faire entendre » !


Une franc-maçonnerie crédible et respectée pourrait constituer un lieu de réflexion et de propositions, à l’écart du brouhaha de la communication confuse des grands réseaux médiatiques.


La loge maçonnique, espace d’apprentissage et de méditation, utilisant un rituel comme modélisation d’une communication authentique, pourrait jouer pleinement son rôle de « laboratoire », amortisseur des passions humaines pour les transcender dans l’éclosion de solutions réalistes et accessibles aux problématiques du « Vivre ensemble ».


A l’abri des tentations de conquête du pouvoir, une Franc-Maçonnerie crédible et respectée deviendrait un pôle de références, fondé sur l’expertise et le pragmatisme.


A l’heure où le devenir de notre planète suscite les plus grandes inquiétudes, les sociétés humaines ont plus que jamais besoin de retrouver la paix sociale et la cohésion, indispensables à la résolution de ces problématiques. Une Franc-Maçonnerie crédible et respectée pourrait y contribuer fortement.


L’émergence d’une franc-maçonnerie crédible et respectée est de la compétence des responsables obédientiels. Ce serait à eux, par petites touches, de favoriser cet objectif.


De nombreux obstacles devront être franchis mais l’enjeu n’est-il pas stimulant ?

228 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout